Une législation fiscale au rythme du tango

Publié le 29/01/2015

L’Argentine fait la une des journaux financiers suite à ses difficultés à régler sa dette. Mais le pays est aussi à la mode chez nous sous la forme — un pas en; avant, deux pas en arrière fiscale. Ainsi, depuis’ deux ans environ, le marché de l’immobilier dégringole.

Fin 2014; à la demande du gouvernement, le Parlement a voté des mesures facilitant la vente des terrains à bâtir et réformant, partiellement, la loi Duflot. On ne peut que s’en féliciter, même si c’est mesures sont insuffisantes. Car les contribuables ne: comprennent pas pourquoi, parallèlement à ces mesures, l’Etat lance une réforme du calcul des impôts locaux qui se traduira par leur augmentation en-2016. Ils ne comprennent pas non plus pour quelles raisons le délai pour régler les droits de succession sur des biens immobiliers a été réduit et pas celui touchant les œuvres d’art. Ils ne comprennent pas les mesures coercitives, lourdes financièrement, contre les propriétaires qui louent leur bien meublé, alors que Paris est la première destination touristique mondiale. Enfin, ils ne s’expliquent pas comment un bailleur de locaux d’habitation peut se voir taxer à plus de 60% sur ses revenus locatifs, alors que son homologue en Allemagne paiera moins de 20%. Toutes ces contradictions vont détourner les Français de l’investissement locatif. Or sans investisseur pas d’offre nouvelle. Ce qui entraînera demain une crise du logement et une explosion des prix.

Parution : Challenges 29/01/2015

Pour aller plus loin :
Généralités

L’instabilité française

Personne ne conteste le fait que le Revenu de Solidarité Active…

Généralités

Vous êtes redressé à tort : capitalisez sur l’erreur

Les particuliers peuvent, à l’occasion de la vérification de leur situation fiscale…