Assurance-vie / épargne retraite

Comment transmettre sans impôt son patrimoine à son conjoint et ses enfants

Notaire à l’étude Monassier et Associés, Membre du Groupe Monassier…


Le retour en grâce de l’assurance-vie

Après deux millésimes de baisse, la collecte en assurance vie…


Assurance vie : le gouvernement signalé hors jeu

Pour assujettir les contrats d’assurance vie aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS…)…


Assurance vie : non au projet de loi !

Pour faire face à l’explosion de la dette publique, le Gouvernement…


Le transfert de l’assurance vie en débat

L’assurance vie est le placement préféré des Français…


Les contrats d’assurance-vie peuvent être exonérés deux fois

La loi de finances impose de revoir la politique des abattements en matière d’assurance-vie…


Pourquoi les contrats «euro-diversifiés» ?

Depuis près de trente ans, l’assurance-vie représente une part croissante du patrimoine…


Priver d’actions les assureurs aura des effets pervers

L’assurance vie est un placement de long terme qui reste peu investi en actions…


Attention de ne pas piéger votre conjoint avec une assurance-vie

Les couples doivent se montrer prudents lors de la souscription d’une assurance-vie…


Assurance-vie : il faut rédiger une clause sur mesure

Monsieur X souscrit un contrat d’assurance-vie et fait de monsieur Z le bénéficiaire du contrat…


Il faut assumer le statut de l’assurance-vie

Rentable jusqu’à ces dernières années ; disponible grâce au système de retrait et des avances ; légèrement imposée…


L’assurance-vie n’est pas un placement comme un autre

L’assurance-vie est le placement favori des Français – même si, aujourd’hui…


L’assurance vie est un actif comme un autre lors de la succession

En juin 2010, l’administration fiscale, dans une réponse dite « Bacquet », avait indiqué qu’un contrat d’assurance-vie…


Nécessaire pédagogie

Placement préféré des français, l’assurance vie se trouve confrontée à deux problématiques…


L’assurance-vie énerve le fisc

Grace notamment à sa fiscalité sur les successions, le contrat d’assurance-vie est le placement…


Droit civil et droit fiscal, le couple infernal ?

Dans l’Hexagone, 90 % des couples mariés sont soumis au régime de la communauté réduite…


Notre fiscalité n’est pas logique 

L’assurance-vie est le placement favori des Français. Les importants capitaux qui y sont investis…


Un Etat schizophrène

Parmi les objectifs assignés par Emmanuel Macron à la loi de finances pour 2018…


L’assurance-vie à l’heure de la « flat tax »

L’examen de l’impact de la flat tax sur l’assurance-vie… les atouts que ce type de placement pour l’épargnant par rapport à d’autres produits d’épargne.


Une fiscalité de l’assurance-vie sans réserve

« Sur le plan fiscal, pour éviter toute disparition de la des épargnants en la parole de l’État, il reste à voir assorties les évolutions annoncées de la fiscalité l’assurance, tant en cas de vie qu’en cas de décès, de l’adoption d’une clause du « grand- père », protectrice des situations ressenties comme acquises ».


Fiscalité : l’assurance-vie sous pression

L’imposition de l’assurance en cas de décès est de moins en moins avantageuse, jugent Philippe Baillot et Philippe Bruneau membres du Cercle des fiscalistes.


L’épargne retraite, outil de l’engagement social des entreprises

Les entreprises ont un rôle majeur dans l’accompagnement social de leurs salariés. Les dispositifs d’épargne retraite, rendus plus attractifs par la loi Pacte, sont à cet égard un levier essentiel. Éclairage par Pascal Lavielle.


Une fiscalité de l’assurance-vie en berne

La fiscalité a longtemps été perçue à tort comme le motif premier du succès de l’assurance-vie.
Découvrez l’article de Philippe BAILLOT, publié dans l’Agéfi Actifs, le 18 Septembre 2020.


Travailleurs non salariés, plus que quelques jours pour puiser dans votre épargne retraite

Le gouvernement, afin de pallier le manque de trésorerie lié à la crise, a voulu permettre aux travailleurs non salariés de retirer jusqu’à 8.000€ de certains produits financiers.


Des pulsions fiscales sur l’assurance vie

Retour sur une problématique en matière d’application des contributions sociales, par Philippe Baillot, membre du Cercle des fiscalistes, publié dans l’AGEFI actifs, le 12/06/2021.


Menace sur l’assurance-vie

La tentation est forte de durcir le régime fiscal de l’assurance-vie après la Présidentielle, peut-être même avec un effet rétroactif…


La double peine fiscale

Le nominalisme constitue une tradition de notre fiscalité. Il consiste à ne pas intégrer les conséquences de l’inflation dans la détermination de l’assiette de nos impôts. Depuis l’adoption de l’euro, ce principe majore significativement les prélèvements obligatoires subis par les épargnants. Le retour d’une inflation massive les rend proprement confiscatoires.


Une hausse masquée de nos impôts

Dans le cadre de sa déclaration de politique générale, la Première ministre a posé solennellement en « troisième principe [de l’action de son gouvernement], le respect ferme de l’engagement pris par le président de la République devant les Français : pas de hausses d’impôts ». Depuis, cette antienne est répétée à satiété. Pour autant, la promesse présidentielle n’est nullement respectée, sur deux plans essentiels.


Pourquoi s’intéresser aux contrats de capitalisation

À l’ombre de l’assurance-vie, le contrat de capitalisation reste un parent pauvre de la gestion patrimoniale. À tort, cette enveloppe pouvant répondre efficacement à de multiples besoins tant des personnes physiques que morales. Explications.


Des abattements qui s’érodent au fil des années

À l’image d’un mantra, le gouvernement ne cesse de répéter qui n’augmentera pas les impôts. Saur que, comme le rappelait Milton Friedman, « l’inflation est une forme d’imposition qui peut être imposée sans législation ». À titre d’illustration, les capitaux verses au bénéficiaire d’une assurance-vie bénéficient d’un abattement de 152 500 euros.