Recourir à un impôt exceptionnel serait absurde

Publié le 11/05/2020

 

Logo Le Monde

Les fiscalistes Philippe Bruneau et Jean-Yves Mercier écartent, dans une tribune au « Monde », l’idée d’un impôt de solidarité sur les patrimoines et les profits, tel qu’il a été pratiqué pendant les deux guerres mondiales, pour financer la crise actuelle.

Publié dans Le Monde, 10-11 mai 2020.

Découvrir au format PDF.

Pour aller plus loin :
Réforme fiscale

La crise sanitaire va-t-elle devenir une crise économique ?

Les Français ne croient pas que les recettes fiscales récurrentes pourront faire face au remboursement ou même au paiement des intérêts d’une dette qui aura explosé et cela parce que l’activité économique s’étant contractée…

Réforme fiscale

Les entreprises françaises victimes d’un syndrome inconnu ?

Périodiquement, depuis le milieu des années 1970, les médias se font l’écho de la cession d’entreprises françaises de taille intermédiaire (ETI) au profit de groupes multinationaux. Cela déclenche, à chaque fois, un flot de commentaires et de controverses sur cet étrange phénomène conduisant au délitement du tissu industriel français…

Réforme fiscale

Pour relocaliser notre production, augmentons la TVA !

FIGAROVOX/TRIBUNE – Une hausse de la TVA augmenterait le coût des importations et encouragerait les entreprises françaises à relocaliser leur production après la crise, explique l’avocat fiscaliste Jérôme Turot.