Vous prendrez bien une nouvelle taxe

Publié le 23/04/2015


Challenges du 23 avril 2015

Depuis que Monsieur Moscovici, alors ministre de l’Economie, a reconnu le « ras-le-bol fiscal des Français », personne n’imagine qu’on songe à créer des impôts et à augmenter la pression fiscale.
Pourtant, la nouvelle loi de finances pour 2015 a réussi cet exploit. Il n’est pas ici question de l’augmentation des taxes foncières pour les particuliers, prévue pour 2016, qui a alarmé la maire de Paris. Il n’est pas question non plus de l’augmentation annoncée de la majoration de la taxe d’habitation sur un certain nombre de résidences secondaires. Non. Il s’agit ici non pas d’impôts mais de taxes nouvelles. Le contribuable fera la différence !
D’abord, on en crée une à partir de 2015 en Ile-de- France sur les surfaces de stationnement dans les immeubles annexés à des locaux à usage de bureaux. Une taxe similaire existait déjà. Elle subsiste. Mais la nouvelle sera près de trois fois supérieure.
La même loi a créé une taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés bâties utilisées par les entreprises en Ile-de-France.
Ces mesures devraient favoriser l’implantation d’activités en région parisienne et augmenter les revenus des propriétaires fonciers ! Les locataires entrepreneurs, souvent, ne veulent pas supporter la taxe des bureaux et ne supporteront pas ces nouvelles impositions.
L’immobilier d’habitation va mal.
Celui de bureaux, très taxé, connaitrait des lendemains qui déchantent. On cherche la logique.

Pour aller plus loin :
Réforme fiscale

Vitesse et précipitation

Cette année, pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale…

Réforme fiscale

La crise, opportunité de réforme fiscale

La crise n’est pas finie. Elle ne fait même que commencer…