Des pulsions fiscales sur l’assurance vie

Publié le 14/06/2021

logo Agefi Actifs

 

Retour sur une problématique en matière d’application des contributions sociales, par Philippe Baillot, membre du Cercle des fiscalistes, publié dans l’AGEFI actifs, le 12/06/2021.

Pour Emmanuel Macron l’assurance vie s’apparente à un paradis fiscal (1). Cette appréhension du cadre fiscal du « placement préféré des Français » conduit à s’interroger sur les évolutions qu’il pourrait connaître.

Naturellement, une année préélectorale se prête peu à une dégradation de cette fiscalité . Inversement, il est d’ores et déjà loisible de réfléchir aux évolutions fiscales encourues par l’assurance vie, au lendemain de l’élection présidentielle de 2022…

Télécharger l’intégralité de l’article au format PDF

  • Partager
Pour aller plus loin :
Assurance-vie / épargne retraite

L’assurance-vie, un paradis fiscal très français

«Faisons un rêve » : vous venez de percevoir 100 millions d’euros. La « tentation de Bruxelles » est naturelle, presque un must. La jurisprudence de notre Conseil constitutionnel vous offre une heureuse alternative. Ainsi pourriez-vous continuer à résider en France et acquérir un hôtel particulier, villa Montmorency, pour 20 millions d’euros…

Assurance-vie / épargne retraite

Livret A versus fonds en euros : Peste ou choléra ?

Match. Les deux placements préférés des Français sont au coude à coude
en termes de rémunération. Un nouveau paradigme !

Assurance-vie / épargne retraite

Une assurance-vie toujours au top

L’assurance-vie offre aux épargnants français une enveloppe privilégiée sur les plans financiers, juridiques et fiscaux, expliquent Philippe Baillot et Pascal Lavielle, tous deux membres du Cercle des fiscalistes.


Les Rencontres de la Fiscalité

3ème édition

INSCRIPTION