Des pulsions fiscales sur l’assurance vie

Publié le 14/06/2021

logo Agefi Actifs

 

Retour sur une problématique en matière d’application des contributions sociales, par Philippe Baillot, membre du Cercle des fiscalistes, publié dans l’AGEFI actifs, le 12/06/2021.

Pour Emmanuel Macron l’assurance vie s’apparente à un paradis fiscal (1). Cette appréhension du cadre fiscal du « placement préféré des Français » conduit à s’interroger sur les évolutions qu’il pourrait connaître.

Naturellement, une année préélectorale se prête peu à une dégradation de cette fiscalité . Inversement, il est d’ores et déjà loisible de réfléchir aux évolutions fiscales encourues par l’assurance vie, au lendemain de l’élection présidentielle de 2022…

Télécharger l’intégralité de l’article au format PDF

Pour aller plus loin :
Assurance-vie / épargne retraite

Financement de la justice : si on changeait de logiciel ?

Nous consacrons à ce budget environ 69,50 euros par habitant contre 83,20 euros pour l’Italie, 92,60 euros pour l’Espagne, 131,20 euros pour l’Allemagne, et 236 euros pour la Suisse ! Cette simple comparaison est affligeante (publié dans l’Opinion, le 12/07/2021).

Assurance-vie / épargne retraite

Successions : un des barèmes les plus lourds au monde

Les propositions du rapport Blanchard-Tirole font planer un danger sur « le tissu de nos trop rares grandes entreprises familiales françaises », mettent en garde les deux membres du Cercle des fiscalistes.

Assurance-vie / épargne retraite

G7 : « Le nouveau mode de partage des impôts pourrait dégrader la situation fiscale des multinationales européennes »

Les trois fiscalistes Philippe Bruneau, Charles Ménard et Jean-Yves Mercier attirent l’attention, dans une tribune au « Monde », le 11/06/2021, sur les conséquences des décisions du G7 en matière de fiscalité des multinationales.