L’investissement en immobilier commercial est trop taxé

Publié le 8/01/2015


La fiscalité a sa logique que la logique ne comprend pas. D’un côté, la gestion d’un patrimoine immobilier n’est pas considérée comme un outil de travail susceptible d’être exonéré de l’ISF, quel que soit le montant des loyers encaissés et la valeur de ce patrimoine. De l’autre, les entreprises sont assujetties depuis la Révolution française à un impôt, jadis dénommé patente, puis taxe professionnelle et contribution territoriale. Or, contre toute logique, les contribuables gérant un patrimoine immobilier d’une certaine importance se trouvent assujettis à cet impôt. On considère que ce contribuable exerce une activité professionnelle en gérant ses actifs immobiliers.

Ces dispositions, fiscales, ne sont pas les seuls mauvais signaux. La loi Pinel, en limitant la liberté contractuelle dans les baux commerciaux, va diminuer le rendement de l’investissement immobilier commercial, déjà lourdement taxé. Cela signifie que les revenus des SCPI investies en locaux commerciaux vont diminuer, or c’est un investissement qui concerne des dizaines de milliers de Français. Cela signifie aussi que les investisseurs privés avec un patrimoine assez important en France vont s’en désintéresser compte tenu de cette fiscalité confiscatoire. Cela va entraîner une baisse, à terme, de la valorisation de ces investissements. Nos politiques prendront-ils conscience, un jour, que le pays a besoin d’une fiscalité cohérente ?

Parution : Challenges 08/01/2015

Pour aller plus loin :
Immobilier

Transmission d’entreprises familiales : il faut préserver la loi Dutreil !

La loi Dutreil subit la critique d’organismes ou de commissions plus inspirés par la passion égalitaire décrite par Tocqueville que par l’analyse des faits.

Immobilier

Comment donner de l’argent comme cadeau

La dimension séculière de Noël, dont les marchands du temple ont déjà appelé le prochain avènement, trouve son expression la plus tangible dans la profusion des gratifications en tout genre qui l’accompagne. La France est un pays où les actes les plus banals, comme celui qui consiste à offrir un cadeau à une autre personne, sont soumis au questionnement de la taxation éventuelle.

Immobilier

Le mandat de protection future pour soi-même, un contrat utile pour préparer ses vieux jours

Largement encore ignoré, ce dispositif permet de se protéger pour l’avenir tout en préservant son style de vie, explique Pascal Lavielle, membre du Cercle des fiscalistes.