Logo
Accueil
EDITO

Alors que nous avons connu la pire crise financière depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la crise économique est aujourd’hui une réalité.

La priorité du moment est de relancer la croissance tout en maîtrisant les déficits, ce qui revient à concilier fiscalité et croissance. Mais pour résorber le poids de la dette accumulée au fil des décennies, l’histoire nous enseigne que cinq pistes peuvent être explorées : la croissance économique, le désendettement, le défaut ou la restructuration, l’inflation et la répression financière.

Parmi ces pistes, le désendettement et la répression financière doivent tout particulièrement retenir l’attention des fiscalistes. La première, parce qu’elle suppose une réduction des dépenses mais aussi une inévitable hausse des impôts. La seconde parce qu’elle revêt une forme d’imposition discrète, voire invisible, mais bien réelle.

Dans tous les cas, le temps est venu de réfléchir à une nécessaire réforme de notre fiscalité, souvent annoncée et sans cesse différée. Une réforme où notre système fiscal, aujourd’hui à bout de souffle, formerait un ensemble cohérent, intelligible et reposant sur des principes clairement exprimés.

Vaste programme auquel le Cercle des fiscalistes souhaite apporter toute sa contribution.     
       
Le 20 septembre 2012

Philippe Bruneau
Président Fondateur du Cercle des fiscalistes